Auto-tour 718 Halimi

Votre contact en Islande, Matta au +354 824 3072.
Si vous avez besoin de renseignement elle sera à votre disponibilité à tout moment.

Les vouchers pour le véhicule et les hébergements vous seront envoyés 1 mois avant le début de votre voyage.

Un voyage en Islande, terre des extrêmes et des contrastes, à la limite du cercle polaire, voilà l'occasion d'une fabuleuse leçon de géologie.

Volcans, glaciers, champs de lave, zones géothermiques, bains naturels et plages de sable noir composent des paysages sauvages qui, selon le ciel et l'éclairage, évoquent le début ou la fin du monde.

À chaque instant on s'émerveille de la grandeur des paysages. En un mot, voilà l'Islande est une destination unique pour les amoureux de nature et de grands espaces.

 

Code
Du
au
Durée
Prix / Estimé
Langue
Dispo.
Réserver
Pour modifier le prix indicatif dans la devise de votre choix, sélectionnez-le dans la liste disponible en haut à droite de cette page.
Les taux de conversion proviennent de la Banque Nationale islandaise.
SDR.718
18 Juil 2021
29 Juil 2021
12 jours
353212 ISK / 2412 EUR
Français 0
Complet

8 juillet: Guesthouse Sunna

17 juillet: Guesthouse Sunna

Début de l’auto-tour:
J1, 18 juillet: Borgarnes - Snæfellsnes - env. 213 km
Prise en charge de votre véhicule à Reykjavik pas loin de Guesthouse Sunna, le fournisseur peut venir vous chercher à Sunna le matin.
Aujourd’hui, départ pour l’Ouest. Après le contournement du Fjord des Baleines la route avant d’atteindre la base de la péninsule du Snæfellsnes, traverse une grande zone marécageuse et de grandes grèves où on peut observer d’innombrables oiseaux : limicoles, canards, plongeons…A l'extrémité de la pointe, si le ciel est sans nuage on peut apercevoir le célèbre volcan Snæfellsjökull, le volcan où pénètrent les héros du voyage au centre de la terre de Jules Verne. 

J2, 19 juillet: Contournement de la péninsule de Snaefellsnes
La côte nord est découpée de nombreux petit fjords dont certains abritent d’actif petits ports de pêche colorés où l’on peut observer plusieurs espèces de goéland dont le Goéland bourgmestre. Nuit dans le joli petit port de Stykkisholmur.
Hébergement proposé, Hôtel Egilsen, chambre double avec sanitaires privés ou un peu moins cher et tout aussi charmant le Syslo Guesthouse.
Pas d’espace cuisine, de très bons restaurants juste à côté de votre hôtel.

J3, 20 juillet : Baie de Breidafjorður 
Prendre le ferry du matin, à 09h00 pour arriver sur la belle île de Flatey environs 1h30 plus tard.
Les eaux peu profondes de la grande baie de Breiðafjörður sont brassées par de fort courant de marée. Parsemé de milliers d’îles et d’îlots, riche en nourriture le Breiðafjord déborde de vie : Pygargue à queue blanche, Macareux moines, Grand cormoran, Cormoran huppe, Phoque commun, Phoque gris. En bateau vous gagnons le jolie petite île de Flatey et son vieux village préservé. Balade déambulatoire dans ce petit paradis, sanctuaire des Guillemots à miroir, oiseaux peu farouches qui nichent dans les endroits les plus incongrus : vieux tracteurs, pneus, granges…
Votre voiture n’ira pas sur l’île, il faudra donner la clé au staff du ferry, puis votre voiture vous attends de l’autre côté à Brjanslaekur pour le lendemain.
Ce soir vous logez au charmant petit hôtel de Flatey, hotel Flatey, une chambre double avec sanitaire partagé. Restaurant sur place.

J4, 21 juillet : Falaise de Látrabjarg - env. 114 km 
Ferry pour le port de Brjanslækur à 10h30 ou 16h30 (arrivée a Brjánslækur a 12h15 ou 18h15)
Vous arrivez au petit port pour récupérer votre véhicule.
Direction ouest pour passer par Hænuvík « la baie de la poule », par Hvallátur (là où les baleines mettent bas) pour atteindre la falaise de Látrabjarg. 17 km de falaises et plusieurs millions d’oiseaux plus loin le paysage plonge dans une jolie crique que n’aurait pas renié Robinson avant de s’achever sur le sable cuivré de la baie de Rauðasandur. Observations sur le premier tronçon de l'immense falaise de Látrabjarg considérée comme la plus grande falaise à oiseaux de mer de l’hémisphère nord. Véritable crise du logement. Macareux moine, Pétrel fulmars, Guillemots de Troïl et de Brunnich, Pingouin Torda, Goéland bourgmestre, Mouette tridactyle. Sous le phare on peut observer en plongé une colonie de grand phoques gris nageant dans des vasques d’eau verte ou se reposant sur le varech des récifs.
Hébergement proposé ce soir l’étrange hôtel de Breidavik. Ou Haenuvik cottages - Possible de faire votre cuisine.
Chambre double avec salle de bain privée. Restaurant sur place et possible de faire la cuisine.

J5, 22 juillet : Plage de Raudasandur - Kollsvik - 130 km
Alors que l’Islande nous a habitué aux sables noirs, ici, curieusement, dans le Far West de la plus grande île volcanique du monde, le sable est clair et la mer y prend des nuances tropicales ; un sable de coquillages allant du plus parfait gris clair comme à Kolsvík à l’orange foncé comme ici à Rauðasandur (Sable rouge). Là se prélassent les seuls baigneurs du coin : les phoques gris et des phoque veaux marins Au large vers le sud se dresse Le grand volcan enneigé solitaire du Snæfellsjökull que nous avons contourné trois jours auparavant. Ce Fuji Yama de l’Islande était un point de repère important pour les longs bateaux des vikings qui naviguer entre le Groenland et l’Islande.
Visite de la plage de la magnifique Kollsvik.
Deuxième nuit à Hotel Breidavik.
 
J6, 23 juillet : Arnarfjörður - Chute de Dynjandi – Ísafjörður - Env. 190 km
Depuis Hotel Breidafjordur ou Hænuvík, la route franchit vers le sud des hauts plateaux désolés de roches éclatés encore en partie enneigés puis contourne de profonds fjords ramifiés que dominent d’impressionnantes montagnes abruptes de basalte stratifié pour franchir de nouveau d’autres cols. En passant par la ville de Patreksfjörður (possible de faire des courses). Sur la route 20 km après Bíldudalur une piscine naturel en plein air dans le fjord de Reykjafjordur. ( Depuis Bíldudalur possible de prendre la petite route de Ketilstadavegur non goudronnée pour Selárdalur, un endroit étonnant, aller/retour 50 km de plus ).
Visite de la chute en voile de Dynjandi, une des plus belle et gracieuse parmi les grandes chutes d’Islande qui est extremement photogénique.
Ce jour-là, deux piscines géothermiques pour se baigner, Pollurinn prêt de Tálknafjörður avec une superbe vue sur le Fjord et/ou Reykjafjarðarlaug, un endroit très sympathique pour se baigner.
Vous atteignez le grand fjord de Ísafjörður et la petite ville de pêche du même nom. Visite des vieux entrepôts en bois goudronnés.
Petit détour au beau village de Flateyri si vous avez le temps et l'envie. Vous atteignez dans la soirée le grand fjord de Ísafjörður et la petite ville de pêche du même nom avec ses vieux entrepôts en bois goudronnés.
Hébergement proposé, Gamla Gistihusid en plein centre.
Chambre double avec sanitaires partagés.

J7, 24 juillet : Ísafjarðardjúp - env. 140 km
Départ de Isafjördur. De grands paysages se succèdent ouverts sur le large ou s'encastrant au possible vers le fond de fjords plus petits. Contournement de nombreux fjords tous plus beaux les uns que les autres avec quantité d'oiseaux dont des groupes de garrots arlequins sur les estuaires des torrents. Peut-être un eider à tête grise ? Un aigle pygargue ? Plusieurs groupes de phoques se prélasse sur les rochers et le varech à quelques mètres du rivage.
Piscine intérieure dans une serre à Heydalur et aussi une source d'eau chaude de 40°C dehors. Heydalur Guesthouse en chambre double avec sanitaire privé, restaurant à l’hébergement et petite cuisine dans les chambres.
Ou l’hôtel Reykjanes qui n’est pas loin avec une très grand piscine d’eau chaude.

J8, 25 juillet : Heydalur - Strandir - Djupavik - env. 160 km
Passage par les hauts plateaux par la route 61, une fois sur la route 643 vous pouvez prendre la route 645 pour Drangsnes ( 30 km de plus au trajet si vous y passez ). Le petit village de Drangsnes a des petits jaccousis en plein air situés dans les rochers sur la plage. Possible de s'y baigner et de faire des petites courses.
Vous montez en direction nord sur la côte de Strandir, sur la façade orientale des fjords de l’ouest. Une contrée désolée et magnifique. Bois d’échouages et épaves en tous genre, innombrables eiders à duvet, nombreux phoques sur les récifs.
Hotel Djupavik , chambre double, sanitaire partagé.
Restaurant à l'hôtel.

J9, 26 juillet : Strandir – Norðfjörður - Krossnes - env. 72 km
Nous poursuivons jusqu’au bout la route qui s’achève à Nordfjord. Paysage grandiose de montagnes et d’océan typique du Grand Nord. Bain dans une piscine d’eau chaude naturelle sur le rivage. Les phoques dans l’eau glacée nous observent pendant notre bain dans l’eau chaude. Très souvent de gigantesque Iceberg circulent lentement sur la ligne d’horizon.
Deuxième nuit à hôtel Djupavik.

J10, 27 juillet : Strandir - Borgarnes - 224 km (306 km si vous allez visiter les chuttes de Hraunfossar et Barnafossar)
Descente plein sud à travers de belle campagnes au pied des montagnes. Dernières observations sur le Gilsfjörður avant d'atteindre la route circulaire N°1 et un début de trafic relatif.
Visite des chuttes de Hraunfossar et Barnafossar si vous en avez envie. Petit détour pour y aller.
Il y a aussi les bains géothermiques de Krauma qui peut être chouette à visiter pour s’y baigner.
Ce soir vous logez au petit village de Borgarnes à Egils Guesthouse. Chambre double avec sanitaire privé.
J11, 28 juillet : Borgarnes - Akranes - Reykjavik - env. 88 km
Direction pour Akranes oú vous pouvez vous baigner au bord de la plage dans un beau bain d’eau chaude, Gudlaug.
Il y a aussi une randonnée sympa à faire sur la montagne de Akrafjall qui est à côté du village.
Arrivée en milieu d'après midi à Reykjavik pour s’imprégner de la petite capitale qui offre une ambiance décontractée et originale, d’excellents coffee shops, de belles librairie, musées et galeries d’art, d’extraordinaire piscines en plein air et spa et une vie nocturne (sans nuit) hors du commun.
Plein de choses intéréssantes à faire à Reykjavik.
Retour du véhicule en fin d’après midi ou début de soirée.
Nuit à la Guesthouse Sunna, en plein centre ville, chambre double avec sanitaire partagé.

J12, 29 juillet : Départ pour la France

 

La vitesse de limite en Islande est 90 km par heure. Notez que les routes sont souvent étroites, même la route n°1. Soyez prudent et conscient que les ponts sont souvent à une voie.

N.B. : Temps de conduite estimés, n’incluant pas les arrêts prolongés (visites, activités, déjeuner).

Voici un site très intéréssant plein d'informations utiles sur l'Islande qui donne des explications précises :
http://fr.visiticeland.com/

Durée  : 12 jours

Groupe  : 2 personnes

Niveau  : Auto-tour

Hébergement  : Fermes, B&Bs** et hôtels***

Date : 18 au 29 juillet

Climat : Malgré sa situation géographique, juste au sud du cercle polaire arctique, l'Islande jouit d'un climat tempéré, grâce à l'action d'un bras du Gulf Stream qui balaye les côtes Ouest et Sud de l'île. La période de début juillet à fin septembre est la plus propice pour une visite de l'île (les journées durent quasiment 24h, de mai à fin juillet)

Monnaie : L'unité monétaire est la couronne islandaise (Krona, ISK). Les cartes bancaires sont acceptées quasiment partout

Électricité : 220 V. Normes européennes. Vous n'avez pas besoin d'adapteur

Langue : La langue officielle est l'islandais, qui ressemble à d'autres langues scandinaves comme le suédois, le norvégien ou le danois, avec qui elle partage des orgines communes. La plupart des islandais parlent anglais

Santé : Aucun vaccin n'est requis sauf pour le COVID. L'eau du robinet est potable, aucun islandais achète de l'eau en bouteille. L'infrastructure hospitalière est d'un excellent niveau. Il est conseillé de souscrire une bonne assurance couvrant les frais médicaux et le rapatriement sanitaire ou de se munir du formulaire E-111

Superficie : L'Islande s'étend sur 103 000 km2, ce qui représente environs un cinquième du territoire de la France

Population : L'Islande compte env. 370 000 habitants

Bagages pour une découverte auto-tour avec randonnées

Compte tenu de l’instabilité climatique marquée des contrées du Nord, nous vous recommandons de vous conformer à cette liste d’équipement pour votre confort et votre sécurité.

BAGAGES :

  • Grand sac de voyage étanche et solide (60 - 75 litres) plutôt que valise - 1 sac par personne et non pas 1 énorme sac pour deux personnes (le poids d’un sac doit si possible ne pas dépasser 20 kg)
  • Petit sac à dos de randonnée de 30 à 50 litres pour les randonnée
    house anti-pluie pour le sac à dos

HABILLEMENT ET EQUIPEMENT TOUTES SAISONS :

  • Slips et T-shorts iso-thermes (faciles à laver et séchant vite)
  • Caleçons longs iso thermiques en polyester capilène ou (plus luxueux) en laine mérinos naturelle
  • Maillot de corps iso thermique à manche longue en capilène ou (plus luxueux) en laine mérinos naturelle
  • Chaussettes de randonnée en laine crue naturelle bouclée ou synthétique (quelques paires)
  • Veste en Goretex avec capuche
  • Sur-pantalon ou salopette en Goretex
  • Bonnet en laine
  • Gants en laine étanches
  • Batons de randonnée solides, légers télescopiques
  • Veste ou gilet en duvet en mai et septembre (facultatif)
  • Chemise laine & fibres confortables. (Possibilité d'acheter des lainages sur place)
  • Pyjamas
  • Maillot de bain
  • Petite serviette de toilette (Idéalement : Serviette de randonnée ultralégères, très absorbantes et à séchage rapide)
  • Trousse de toilette et pharmacie personnelle (Électroplaste, aspirine, pansements, boules Quies…)
  • Crème protectrice froid et soleil et stick à lèvres
  • Lampe frontale + 1 jeu de piles de rechange (à partir d’août)
  • Canif (N’oubliez pas de le ranger dans le bagage de soute)
  • Lunettes de soleil haute protection dans leur étui
  • Gourde Thermos incassable 1/2 litre (facultatif en été)
  • Paire de jumelles plates

Les vêtements en polypropylène, capilène et laine synthétique recyclables sont de loin préférables à la laine naturelle pour les randonnées et surtout au coton naturel qui, humide, sèche fort mal.

SPECIFIQUE POUR L’ETE ( MAI A FIN SEPTEMBRE)

  • Chaussures de randonnée Goretex étanches avec guêtres courtes
  • Pull ou veste en laine polaire légère (Carline)
  • Chapeau pluie/soleil
  • Pantalon de randonnée
  • Sandales de randonnée pour passer les gués et pour le refuge

HEBERGEMENT VERSION RUSTIQUE (entre 12°C et 20°C la nuit)

  • Sac de couchage spacieux (0°C à + 10°C)* avec fermeture éclair pouvant servir de couette
  • Drap de lit en coton sans élastique pour mettre entre vous et le matelas dans les refuges et les gîtes
  • Petit oreiller calle tète (facultatif)
  • Serviette de toilette
  • Tenue sportive et décontractée pour le soir
  • Chaussures de ville légères genre mocassins ou pantoufles
  • Une bonne bouteille et une petite spécialité de votre terroir pour nos apéritifs au bout du monde (facultatif mais très apprécié)

APPAREIL PHOTOS, TABLETTE, TELEPHONE 

  • Trépied et déclencheur souple pour appareil photo (pour les pauses longues aurores boréales)
  • Piles et/ou batteries de rechange pour les appareils photos ou les appareils électriques
  • Cartes mémoires supplémentaires
  • Chargeur 220 V pour prise standard norme européenne
À venir
No image