Islande automne Thingvellir

Découvertes guidée en Automne

Voyage d'une durée de 4, 5, 6, 8 ou 10 jours autour du pays dans le sens des aiguilles d'une montre  – Choix de l'hébergement en hôtels ou en Auberge – Niveau facile – Randonnées quotidienne courtes et faciles – Guide francophone – 4 à 10 participants - Le vol intérieur (prix variable) est réservé séparément lors de votre inscription.

Feux de l'automne sur les landes et les bosquets, neige fraiche soupoudrant les sommets des pics, rassemblements des moutons dans les campagnes, des oies et des cygnes sauvages sur la tundra, aurores boréales intenses dans les nuits noires étoilées et bains chauds

L’AUTOMNE : Avec septembre, les premières aurores boréales éclairent le firmament étoilé des premières nuits. Les sommets se saupoudrent de sucre glace et chassent les moutons vers les vallées où les hommes à cheval les rassemblent. Les premiers givres nocturnes installent de fins miroirs de glace matinale. La lumière est rasante et les « feux » de l’automne embrasent la végétation arctique sur la toundra multicolore. Les grives mauvis se gavent de baies rouges. De grands vols d’oies se rassemblent pour une répétition générale avant le grand départ vers le sud. Avant que le monde ne s’enfonce dans les tempêtes et la nuit de l’hiver boréal, la beauté éphémère et l’harmonie de cette saison s’inscrit fortement dans le cycle naturel du monde

Cette découverte et conduite et guidée en français par un membre de notre équipe spécialiste de l’Islande, de sa nature, de son histoire et de ses légendes. Un voyage hors du temps aux quatre points cardinaux vers l’horizon toujours renouvelé. À travers des paysages spectaculaires qui occupent tout l’espace se défilent et se succèdent à l'infini, se déroule l’unique ruban de mille cinq cents kilomètres de la route circulaire n°1. . Nous proposons ici plusieurs itinéraires qui empruntent en grande partie la route circulaire n°1, mais aussi les petites routes qui contournent les grands caps. Suivant la saison, la durée du jour, la météo du jour, de courtes randonnées sont proposées par votre guide pour aller visiter à pieds des lieux remarquables.

En octobre il arrive assez souvent que l'hiver brusquement se manifeste sans prévenir. Alors que nous dormons, il peut recouvrir doucement le monde d'un voil blanc immaculé, ou débarquer en force et de très mauvaise humeur, cognant violament à la porte de l'automne pour lui signifier que ça suffit maintenant et exige de ce dandy bigarré qu'il quitte la place sans délai, mais aussi qu'il lui rende la formule exacte des aurores boréales que pourtant ils partagent mais à propos de laquelle ils se disputent depuis la nuit des temps
C'est une belle et forte expérience de se retrouver au milieu d'un tel conflit naturel. Nous on adore ça.
Donc en octobre optez pour une liste de vêtements et d'équipement hiver. Et en septembre couvrez vous bien aussi. On ne sait jamais...

Choix de l'hébergement:

  • Option rustique en sac de couchage dans des auberges et gîtes ruraux en chambre double ou quadruple
  • Option confort en hôtel et B&B en chambre double ou simple la plupart du temps avec wc et salle de bain privés et exceptionnellement partagés

Les Itinéraires ci-dessous avec des durées différentes font tous partie de la découverte qui fait le tour complet du pays en 10 jours. Ils vont tous dans le sens des aiguilles d'une montre !

LE TOUR COMPLET (Full circle)

10 jours de Reykjavik à Reykjavik par la Péninsule du Snæfellsnes, la Péninsule de Vatnsnes, Akureyri, le Lac Mývatn, le désert de Möðrudalur et Egilsstaðir puis par les Fjords de l'Est et le long de la Côte Sud , le Vatnajökull, Jökulsárlón, Eldhraun et Vík-í-Mýrdal, Geysir, Thingvellir et Reykjavik.

Les Itinéraires suivant avec des durées différentes font tous partiellement partie du Tour complet, s'interrompant ou se prenant en cours de route  Ils vont tous dans le sens des aiguilles d'une montre !

4 jours Itinéraire de Reykjavik à Akureyri

(Les 4 premiers jours du Grand tour)
De Reykjavik à Akureyri par le Cap du Snæfellsnes, la Péninsule de Vatnsnes et Akureyri, Vol de retour sur Reykjavik le soir du 4ème jours

7 jours Itinéraire de Reykjavik à Egilsstadir

(Les 7 premiers jours du Grand tour)
De Reykjavik à Egilsstadir par le Cap Snæfellsnes, la Péninsule de Vatnsnes, Akureyri, le Lac Mývatn, le désert de Möðrudalur et Egilsstaðir. Vol de retour sur Reykjavik le soir du 7ème jours

6 jours Itinéraire de Akureyri à Reykjavik

(Les 6 derniers jours du Grand Tour)
Vol matinal de Reykjavik à Akureyri puis départ par la route en six jours pour le Lac Mývatn, le désert de Möðrudalur, Egilsstaðir, les Fjords de l'Est et la Côte Sud , le Vatnajökull, Jökulsárlón, Eldhraun  Vík-í-Mýrdal, Geysir, Thingvellir et Reykjavik

4 jours Itinéraire de Egilsstadir à Reykjavik

(Les 4 derniers jours du Grand Tour)
Vol matinal de Reykjavik à Egilsstaðir, puis départ par la route les Fjords de l'Est et la Côte Sud , le Vatnajökull, Jökulsárlón, Eldhraun  Vík-í-Mýrdal, Geysir, Thingvellir et Reykjavik

 

Cet automne 2021 sont programmés 3 Tours complets et leurs déclinaisons plus courtes

Code
Du
au
Durée
Prix / Estimé
Langue
Dispo.
Réserver
Pour modifier le prix indicatif dans la devise de votre choix, sélectionnez-le dans la liste disponible en haut à droite de cette page.
Les taux de conversion proviennent de la Banque Nationale islandaise.
2 - Akureyri > Reykjavik
30 Sep 2021
5 Oct 2021
6 jours
240000 ISK / 1590 EUR
International 10
2 - Egilsstadir > Reykjavik
2 Oct 2021
5 Oct 2021
4 jours
150000 ISK / 994 EUR
International 10
3 - Full circle
6 Oct 2021
15 Oct 2021
10 jours
300000 ISK / 1988 EUR
International 10
3 - Reykjavik > Akureyri
6 Oct 2021
9 Oct 2021
4 jours
150000 ISK / 994 EUR
International 10
3 - Reykjavik > Egilsstadir
6 Oct 2021
12 Oct 2021
7 jours
270000 ISK / 1789 EUR
International 10
3 - Akureyri > Reykjavik
10 Oct 2021
15 Oct 2021
6 jours
240000 ISK / 1590 EUR
International 10
3 - Egilsstadir > Reykjavik
12 Oct 2021
15 Oct 2021
4 jours
150000 ISK / 994 EUR
International 10

Jour 1 :  Reykjavik - Hvalfjördur – Snæfellsnes (env.200 km)
Départ pour l'ouest en contournant le Fjord des baleines et traversée de la toundra marécageuse de la région de Borgarnes pour atteindre la péninsule enneigée du Snæfellsnes, une chaîne étroite de montagnes élancées qui s’avance loin dans l’océan, pointant l’ouest comme un doigt dont l’ongle est un majestueux volcan couronné d’un glacier immaculé : Le légendaire Snæfellsjökull, « glacier du mont des neiges » qui s’élance hors de l’océan tel un Fuji-Yama boréal. Il est le passage légendaire du « Voyage au centre de la terre » de Jules Verne..

Jour 2 : Péninsule du Snæfellsnes (env. 195 km)
Randonnée sur les falaises d’orgues basaltiques d’Arnarstapi et vers la pointe au pied du majestueux volcan à travers les champs de lave désolés couverts de mousse, de lichen contrastant avec le blanc des congères neige, jusqu’aux plages désertes de galets noirs de Djúpalónsandur. La route contourne la pointe puis longe plein Est la Côte Nord découpée de magnifiques petits fjords qui abrite quelques ports de pêche. La baie de Grundarfjördur est célèbre aujourd'hui pour sa fameuse montagne Kirkjufell solitaire et élancée qui attirent les photographes en toute saison depuis qu'elle est devenue une célébrité sur le net. C'est vrai qu'elle est belle!  La route atteint finalement le beau petit port de pêche de Stykkishólmur situé sur la baie de Breidafjörður, parsemée d’innombrables îles et îlots

Jour 3 : Péninsule de Vatnsnes (env. 200 km)
Route vers l'est à travers une belle région vide en longeant la baie de Breidafjordur parsemée d'innombrable îlots et récifs. Puis par le Plateau des cygnes la piste atteint la Côte Nord. À Hvammstangi, en option, il y a la possibilité de visiter un intéressant petit musée consacré au pinnipèdes. La route contourne ensuite la péninsule de Vatnsnes à travers de vastes landes à moutons enneigées où on rencontre des hardes de chevaux qu'on croirait en peluche tellement leur poil est épais en hiver. A la ferme de l'estuaire où nous pouvons observer une grande colonie de phoques communs (ou veaux marins) et le photogénique et étrange récif (un dike) de Hvítserkur.

Jour 4 : Skagafjörður - Tröllaskagi – Akureyri (env. 290 km)
Dans le grand fjord d’élevage de Skagafjörður, on peut admirer et caresser de nombreux chevaux. Contournement de la Péninsule des Géants par le vieux village de Hofsós et ses vieux entrepôts de bois goudronné, face aux impressionnantes îles tabulaires de Drangey et Málmey. La route vertigineuse en corniche regarde le cercle polaire semble partir pour nule part mais finit par gagner le fjord isolé de Siglufjörður, ancien centre industriel de la pêche au hareng. Visite optionnelle dans les anciennes conserveries de l'intéressant musée consacré à la grande épopée de la pêche au hareng qui a fait naitre cette bourgade au bout du monde. Le nouveau tunnel, complété en 2010, nous permet d'atteindre le fjord majestueux d'Eyjafjörður, au fond duquel se trouve la petite ville d'Akureyri. Le nouveau tunnel, achevé en 2010, nous permet de gagner le grand fjord d’Eyjafjörður au fond duquel se blottit la coquette petite ville d’Akureyri.

  • Vol intérieur retour pour Reykjavik en début de soirée pour les participants inscrits sur les 4 premiers jours du Grand Tour - (En option : Possibilité de dormir a Akureyri et de vous envoler le lendemain (J5) pour Reykjavik) 

Jour 5 : Akureyri - Goðafoss – Lac Mývatn (env. 120 km)

  • Vol intérieur matinal  (ou la veille au soir en option) de Reykjavik pour Akureyri et début du voyage pour les participants inscrits sur les 6 derniers jours du Grand Tour.

Départ plein nord le long du majestueux Eyjafjord jusqu'à la vieille ferme de Laufás avec ses constructions de tourbe traditionnelle parfaitement conservées et entretenues. Par la belle vallée boisée de la Fnjóská on rejoint la route n°1 file qui vers le Nord-Est jusqu'à la chute de Goðafoss, « La chute des dieux », une magnifique cataracte où l’un des premiers chefs chrétiens de l’île jeta les effigies païennes du vieux panthéon nordique, au grand dam de Thor et d’Odin. Découverte des rivages et des volcans du lac Mývatn. Incroyable palette de couleurs, étranges formations chaotiques de lave, pseudo-cratères réguliers, marmites de soufre bouillonnantes et fumerolles, et l’impressionnant chaos de lave de Dimmuborgir. Vers fin mars, quand le lac commence en partie à dégeler, d’innombrables vols de canards sauvages convergent vers ce sanctuaire de la faune ailée (printemps, été).

Jour 6 : Plateau de Möðrudalur (env.80 km)
Sur le haut plateau du désert de Möðrudalsöræfi, au milieu de la toundra humide, la ferme de Mödrudalur était l'une des fermes les plus isolées à la plus haute altitude en Islande. Architecture naïve et charmante au milieu d'un paysage magnifique, vaste et hostile. Ces hauts plateaux désolés accueillent des milliers d'oies à bec court qui peuvent être facilement observées de la route (en juin et en automne). Au printemps on rencontre parfois de grandes hardes de rennes sauvages.

Jour 7  : Fjords de l’Est – (env. 220 km)

  • Vol arrivée dans la matinée de Reykjavik à Egilsstadir et pour les participants inscrits sur les derniers 4 jours  du grand tour. 
  • Vol départ pour Reykjavik pour les participants inscrits sur les 7 premiers jours du Grand Tour

On atteint une région boisé et la bourgade de Egilsstaðir installé sur la rive du long lac turquoise du Lagarfljót, où la légende cache un monstre aquatique, proche cousin de celui du Loch Ness en Écosse.
> Vol pour Reykjavik en début d'après-midi pour les participants ayant opté pour les 7 premiers jours du Grand Tour.
> Vol dans la matinée de Reykjavik à Egilsstadir et début du voyage vers midi pour les participants inscrits sur le dernière partie du voyage de 4 jours. 
De Egilsstadir, la route plonge vers les Fjord de l’Est. Le souvenir de l’épopée de la grande pêche française en Islande, surtout bretonne, mais aussi des Flandres françaises et qui dura pratiquement deux siècles, a marqué de manière durable la region. Les montagnes qui enserrent les fjords de Stöðvarfjörður et Berufjörður sont particulièrement majestueuse et impressionnantes. Visite du joli port de pêche de Djúpivogur "deep bay" et ancien comptoir de commerce dans l'un des plus beaux paysages de montagnes et de mer de la région.

Jour 8 : Vatnajökull - Jökulsárlón (env. 200 km)
Vieux comptoir commercial de bois goudronné de Djúpivogur. En hiver on rencontre de nombreuses hardes de rennes le long de la route et au printemps des myriads d’oiseaux marins et de limicoles. On finit de contourner les fjords de l’Est et l’énorme masse de glace du Vatnajökull apparait alors qu’on arrive dans le joli port de pêche de Höfn. L’énorme masse de glace de l’Öræfajökull domine la lagune de Jökulsárlón où flotte une multitude d’icebergs noir et bleu. A marée descendante le déversoir de la lagune entraine les glaçon les moins gros (de la taille d’une camionnette cependant) vers le rivage ou ces masse de cristal s’échoue sur le rivage de sable noir et s’entrechoquent dans le ressac et l’écume quand l’océan est agité.

Jour 9 : – Eldhraun - Vík-i-Myrdal – Eyjafjöll (env. 285 km)
Plus loin vers l’ouest jusqu’à l’infini où s’étendent les laves de l’Eldhraun, recouvertes d’un tapis de mousse épais de couleur vert bronze et argenté. Elles sont issues de la phénoménale éruption du Laki qui s’est produite il y a un peu plus de deux siècles. On atteint Vík-i-Myrdal, son immense plage de sable noir bordée par les promontoires de Hjörleifshöfði et de Reynisfjall. Dominé par la calotte glaciaire du Myrdalsjökull. Entre volcans, calottes glaciaires et océan nous visitons la plage de sable noir de Reynisfjara bordée par les promontoires de Reynisdrangar et de Dyrhólaey (l’Étretat de l’Islande). Puis les chutes d’eau de Skógafoss et de Seljalandsfoss au pied du volcan Eyjafjallajökull qui s’est rendu célèbre il y a quelques années, pour avoir dérègler le trafic aérien dans l’Atlantique nord. Au-delà de la gracieuse chute de Seljalandsfoss on atteint la vaste pampa de la Rangá qui s’étale jusqu’au pied de l’Hekla

A l’heure où nous écrivons ces lignes (septembre 2017), le volcan sous-glaciaire Katla (la bouilloire) n’en finit pas de trembler et de se trémousser à l’étroit sous la lourde chape de glace de la calotte glaciaire du Myrdalsjökull dans le sud du pays. Si une éruption a lieu il est quasi certain que la débâcle glaciaire coupera la route circulaire et les ponts au niveau de Vík-i-Myrdal. Dans ce cas, après la visite de la Lagune glaciaire le plan B sera de remonter les fjords de l’est pour rentrer en avion sur Reykjavik depuis Egilsstaðir voir Akureyri ou depuis Höfn si un pont aérien est mis en place depuis cette localité. (Dans ce cas prévoyez une augmentation possible de 200 € par personne). Au pire nous rentrerons par la route. Bien sûr nous mettrons ce programme à jour au cas où ce cataclysme se déclencherait, si il se déclenche.

J10 : Hella – Reykjavik (env. 100 km)
Le majestueux volcan Hekla, qui s’élève au bout d’une plaine herbeuse et marque l’entrée des hautes terres volcaniques, est l’un des volcans les plus connus d’Islande ; il est en bordure même des terres habitées. La grande plaine d’élevage du sud aux allures de pampa nous conduit jusqu’aux (trop)célèbres sources jaillissantes de Geysir et de la grande cataracte de Gullfoss, « la Chute d’or ».Arrivée à Reykjavik en milieu d’après midi.

Paiement en ligne par carte de crédit:

  1. Les frais de réservation de confirmation sont de 30% du prix du voyage
  2. Solde à payer 60 jours avant le départ sauf accord préalable

Une facture pro forma vous sera envoyée après avoir reçu votre réservation. Des rabais ou des frais supplémentaires, le cas échéant, apparaîtront sur cette facture.

Pour un paiement par virement bancaire: Contactez-nous!

Hébergement prévu : Les nuitées sont en sac de couchage en gîtes et en auberge en général en chambre de 2 personnes mais aussi parfois en chambre de, 4 ou de 6 personnes suivant les gîtes et la disponibilité – Pas de supplément chambre single sur cette version.

Hébergement confort optionnel : Nuitées en hôtels et maisons d’hôtes avec ou sans salle de bain privée. En cas d’inscription tardive il n’est pas certain que nous puissions garantir toutes les nuitées dans cette version confort . Dans ce cas nous vous proposerons un mixte avec un prix intermédiaire en fonction de la proportion entre le nombre de nuitées « confort » et « rustique »

  • Version confort double-twin : approx. 5.000 ISK pa pers. par nuitée (env. 40 €)
  • Version confort single : approx. 10.000 ISK par nuitée (env. 80 €)

Si vous inscrivez seul(e) sur l'option confort vous ne pouvez pas opter pour une chambre double-twin à partager. Cependant, si vous souhaitez partager votre chambre avec une autre femme si vous êtes une femme ou avec un autre homme si vous êtes un homme, nous le préciser. Si possible, nous vous mettrons ensemble en chambre double-twin (deux lits) si un(e) autre participant(e)(e) voyageant seul(e)(e) a le même souhait que vous. Nous pourrons vous garantir une chambre double-twin partagée que si une autre personne est d’accord pour la partager avec vous.

Taille du Groupe : 4 à 12 participants – Le staff de Fjallabak (assistant ou stagiaire), collaborateur professionnel ou un enfant accompagnant ses parents ne sont pas pris en compte dans le nombre minimum et maximum de participants indiqués pour la taille du groupe de chaque voyage.

Supplément petit groupe : un supplément petit groupe s’applique si le groupe est inférieur à 6 participants  :

  • 5 participants +30.000 ISK/pp (env. 240 €) pour la première partie
  • 4 participants +50.000 ISK/pp (env. 400 €) pour la première partie
  • 5 participants +30.000 ISK/pp (env. 240 €) pour la seconde partie
  • 4 participants +50.000 ISK/pp (env. 400 €) pour la seconde partie

Composition du groupe : les participants à nos voyages ne sont pas tous francophones. Si ils viennent de France, de Belgique, de Suisse et du Québec  ils viennent aussi des pays scandinaves, du Canada, des Etats-Unis, d’Australie ou de Nouvelle-Zélande, et parfois même d’Islande. Votre guide islandais (ou français) a une parfaite maîtrise du français et de l’anglais. Voyager avec Fjallabak vous permet de rencontrer, d’échanger et de fraterniser avec des gens de qualité d’autres pays, que sinon vous ne connaîtriez peut-être jamais, et donne donc une occasion unique de tordre le cou à certains préjugés  et de se faire des amis sympathiques aux quatre coins du monde.

 Privatisez ce voyage : Sur d’autres dates qui pourraient convenir à vos vacances, il peut être possible de privatiser ce voyage et d ‘accentuer certains thèmes. Le prix croit en plus le groupe est petit mais décroit nettement à partir de 8 participants et plus. Nous contacter !

Niveau facile accessible à tous : déplacement à bord d’un petit bus confortable. Le kilométrage journalier 150 km est une moyenne indicative. La durée des randonnées en route dépend des conditions météorologiques de la journée et du niveau du groupe. Elles peuvent être rallongées ou raccourcies. Une personne ne souhaitant pas marcher peut bien sûr prendre part à ce voyage.

Véhicule : jeep ou petit bus (4x4 en hiver) confortable suivant la taille du groupe.

Nourriture :

  • Les petits déjeuners « scandinaves » et copieux.
  • Les déjeuners sont à votre charge, pris en route, souvent sur le pouce, dans de petit restaurant de village, une ferme, dans le kiosque ou le grill-cafétéria d’une station service. Rien de gastronomique.
  • Les dîners: Le soir à l’hôtel ou à l’auberge un dîner copieux et convivial à base de spécialités et de produits locaux : poisson (Aiglefin, cabillaud, truite de mer, saumon…), et viande d’agneau, accompagnés de légumes, riz, crudités ; d’excellents laitages dont le skyr aux myrtilles et le súrmjólk. Un menu spécial basique peut être proposé aux végétariens. Il est indispensable qu’un régime particulier ou une allergie à tel ou tel aliment nous soient signalés clairement à l’inscription. Pour la convivialité du groupe (rien d’obligatoire), nous recommandons à chacun d’apporter une petite spécialité de son terroir ou un flacon pour nos apéritifs au bout du monde.

Niveau facile accessible à tous : déplacement à bord d’un petit bus confortable. Le kilométrage journalier 150 km est une moyenne indicative. La durée des randonnées à pied en route dépend de la saison, des conditions météorologiques du moment et du niveau du groupe. Elles peuvent être rallongées ou raccourcies. Une personne contemplative mais ne souhaitant pas marcher peut bien sûr prendre part à ce voyage.

Bien vous référer à la liste d’équipement, disponible dans la section informations de notre site !

Bagages :

  • Grand sac de voyage de trekking (Duffle bag) en toile impermeable 95-100 litres maximum (pas de valise rigide)
  • Sac à dos de randonnée 30-40 litres imperméable
  • Sac à dos photo-randonnée de 40 à 50 litres si vous êtes photographe
  • House imperméable si votre sac à dos n'est pas étanche / imperméable

Chaussures :

  • Chaussures de trekking tenant bien les cheville et les pieds, légères, comfortables, solides et imperméables.
  • Sandales de randonnée pour passer les gués et pour le refuge. de préférence recouvrant les doigts de pied, type Keen Newport.

HABILLEMENT ET EQUIPEMENT TOUTES SAISONS :

  • Slips et T-shorts iso-thermes (faciles à laver et séchant vite)
  • Caleçons longs iso thermiques en polyester capilène ou (plus luxueux) en laine mérinos naturelle
  • Maillot de corps iso thermique à manche longue en capilène ou (plus luxueux) en laine mérinos naturelle
  • Chaussettes de randonnée en laine crue naturelle bouclée ou synthétique (quelques paires)
  • Veste en Goretex avec capuche
  • Sur-pantalon ou salopette en Goretex
  • Bonnet en laine
  • Gants en laine étanches
  • Batons de randonnée solides, légers télescopiques
  • Veste ou gilet en duvet en mai et septembre (facultatif)
  • Chemise laine & fibres confortables. (Possibilité d'acheter des lainages sur place)
  • Maillot de bain
  • Petite serviette de toilette (Idéalement : Serviette de randonnée ultralégères, très absorbantes et à séchage rapide)
  • Trousse de toilette et pharmacie personnelle (Électroplaste, aspirine, pansements, boules Quies…)
  • Crème protectrice froid et soleil et stick à lèvres
  • Lampe frontale + 1 jeu de piles de rechange (à partir d’août)
  • Canif (N’oubliez pas de le ranger dans le bagage de soute)
  • Lunettes de soleil haute protection dans leur étui
  • Gourde Thermos incassable 1/2 litre (facultatif)
  • Paire de jumelles plates
  • Les vêtements en polypropylène, capilène et laine synthétique recyclables sont de loin préférables à la laine naturelle pour les randonnées et surtout au coton naturel qui, humide, sèche fort mal. Mais la laine naturelle est belle et confortable pour le refuge.

SPECIFIQUE POUR L’ETE ( MAI A FIN SEPTEMBRE)

  • Chaussures de randonnée Goretex étanches
  • Pull ou veste en laine polaire légère (Carline)
  • Chapeau pluie/soleil
  • Pantalon de randonnée
  • Sandales de randonnée pour passer les gués et pour le refuge
  • Masque en tissus pour les yeux
  • Chaussettes fine en soie (facultatif)
  • Gants de soie (surtout pour les photographes)
  • Filet Anti-Insectes protection tête-visage de mai à fin juillet *

HEBERGEMENT EN REFUGE (entre 12°C et 20°C la nuit)

  • Sac de couchage spacieux (0°C à + 10°C)* avec fermeture éclair pouvant s’ouvrir et servir de couette
  • Drap de lit en coton sans élastique pour mettre entre vous et le matelas du refuge
  • Petit oreiller calle tète (facultatif)
  • Serviette de toilette
  • Tenue sportive, décontractée, confortable et pas trop moche pour le soir
  • Pyjama (ou sous-vêtements confortables avec un short)
  • Pantoufles pour le refuge (ou les sandales de gué)
  • Facultatif mais très apprécié : Une ou deux bonne bouteille de vin et une petite spécialité de votre terroir pour nos apéritifs et dîners au bout du monde. Même si vous ne buvez que de l’eau vous ferez plaisir à vos compagnons de voyage. Et pas moyen de faire des courses en route.

APPAREIL PHOTOS, TABLETTE, TELEPHONE

  • Trépied et déclencheur souple pour appareil photo (pour les pauses longues aurores boréales)
  • Piles et/ou batteries de rechange pour les appareils photos ou les appareils électriques
  • Cartes mémoires supplémentaires
  • Chargeur 220 V pour prise standard norme européenne et pour allume cigares
  • Gants de soie fins

* Il n’y a pas de moustique en Islande (pas encore), mais au début de l’été des nuées moucherons envahissent les bords des rivières et les lacs des basses terres comme le Lac Myvatn “lac des moucherons”. Avec le réchauffement du climat les moucherons commencent à coloniser maintenant certaines zones des terres plus hautes pourvues de végétation humide, ce qui est excellent pour les poissons et l'avifaune. Les périodes d’éclosion sont courtes, mais extrèmement pénibles pour le randonneur, aussi des gants une chemise à manche longue et surtout un filet de protection qu’on enfile sur la tête par dessus le chapeau ou le bonnet peut vous sauver si vous vous retrouvez un jour sans vent au milieu de nuées de ces très énervantes bestioles. Vous ne vous en servirez certainement pas mais vous serez soulagés de l’avoir le cas échéants… et ce n’est pas un énorme investissement.

No image