Logement autour du pays

Description de l’hébergement dans le pays, hors Reykjavik. 

  • sur la côte et dans les terres habitées 
  • dans les hautes terres de l’intérieur

Dans nos voyages de découvertes itinérantes quand nous parlons d’hébergement nous offrons parfois, lorsque cela est possible,  le choix entre deux types d’hébergements:

  •   l’hébergement confort
  •   l‘hébergement standard

 

Ces deux appelations s’appliquent uniquement à nos voyages de découvertes itinérantes et ne correspondent pas une norme officielle (qui par ailleurs n’existe pas) .

 

L’hébergement confort en B&B**,en B&B***, en Hôtel*** ou en hôtel ****/***** cela ne pose pas de problème à comprendre car ce standard est à peu de choses prèsle même que dans nos pays occidentaux; néanmoins :

  •    il n’est pas aussi luxueux qu’en France par exemple pour les catégories supérieures****/*****
  •    mais en règle généraleil est moins usé et plus propre qu’en France pour les catégorie ** et ***.
  • Pour les **, la salle de bain et les wc sont communs à l’étage.
  • Pour une catégorie *** et +, la salle de bain et les wc sont privés. Ceci est une norme quasi internationale.
  • Par contre, en Islande comme dans les pays du nord en général, les chambres doubles sont en fait des twin dans les catégories **/*** – c’est à dire 2 lits jumeaux (pas de câlin ou alors très à l’étroit). Et puis, quand on s’aime : 1) tout fait l’affaire; 2) on ne compte pas).
  • Pour avoir un lit double Queen size ou King Size il faut passer à la catégorie***/****

 

L’hébergement standard 

Nous pourrions aussi l’appeler “spartiate”, ou “jeune” ou “scout” ou “rustique” ou “simple”. Celui-ci peut poser problème en cas de mauvaise préparation des voyageurs si le Tour Operateur n’a pas su le leur décrire.

Nous tenons à préciser ici que  c’est grâce à ces hébergements rustiques mais propres, qu’on peut voyager en Islande, au Groenland, dans le nord de la Scandinavie et dans d’autres bouts du monde très peu peuplés.

Ces endroits font même le charme d’un voyage en Islande.

D’ailleurs,  certains voyageurs fortunés qui exigent uniquement un logement en 4 étoiles perdent en réalité une partie typique de découverte et même l’aspect secret et charmant du pays.

En fait, peu importe les moyens dont il dispose, le voyageur doit  avant tout s’équiper de poésie, d’imagination et d’une bonne dose de fatalisme; alors que les normes appliquées partout avec maniaquerie finissent par donner un goût insipide à toute chose.

Points essentiels de l’hébergement standard (ou spartiate) :

  • Aucun hébergement de cette catégorie ne ressemble à un autre, donc aucune véritable norme de classification n’est vraiment possible. Certains sont simples mais très sympas, d’autres plutôt crus.
  • Pour les groupes privés et les auto-tours à la carte, tant que le voyage n’est pas confirmé ni l’hébergement retenu, il ne nous est pas possible de donner une description de l’hébergement.
  • Impossible dans les auberges et gîtes de choisir et d’exiger telle ou telle taille de chambre à l’avance. Normalement le gardien ou le gérant s’arrangent pour que ce soient les membres d’un même groupe qui partagent une même chambre. Et, bien sûr, il tachera de mettre un couple ou une famille dans une même chambrée, lorsque le lieu et la disponibilité s’y prête.
  • En dehors de la haute saison (25 juin – 20 août)  on a moins de contraintes et beaucoup plus de choix.
  •    Lorsqu’il s’agitd’un groupe,  nous choisissons en priorité un lieu d’une taille nous permettant éventuellement de privatiser l’endroit.
  • Ensuite, ou sinon, nous essayons dans la mesure du possible de disposer les participants en chambre double-twin et pouvons confirmer cela à 90% après réservation avec une marge de souplesse et de tolérance de 10%.
  • On préfère ne pas avoir à donner la répartition à l’avance et on souhaite plutôt que nos clients acceptent le principe des 90% d’à peu prêt et des 10% d’incertitude.

 

Description de l’hébergement standard (ou spartiate)

  • dans une auberge ou un gîte, soit une ferme vide, soit l’ancien hôtel du village, soit le pensionnat d’une petite école de campagne, soit une auberge de jeunesse. Hébergement  en chambre double, en chambre triple, quadruple, petit dortoir jusqu’à 6 ou 8. Toilettes et salle de bains commune. Douches gratuites.
  • dans une salle des fêtes communale perdue seule au milieu d’une prairie sur le bord de la route.  ( grande salle vide de 100-300 m2, mur blanc, parquet verni, 10 toilettes femmes, 10 toilettes hommes, grande cuisine très bien équipée, souvent piano sur la scène. Matelas en mousse confortables recouverts d’une housse en tissu).
  • dans un refuge en bois sur bon matelas, sur  des châlits de 1 ou 2 personnes, parfois superposés. Très sympa, très refuge, propre. Toilettes à l’extérieur, douches payantes en supplément.
  • dans un phare aménagé
  • dans une grange ou une bergerie aménagées

 

Juste avant de quitter les lieux, passer un coup de balai et vérifier que tout est propre est une tradition obligatoire.

 

A savoir et à prévoir pour les nuitées en formule spartiate, 

  •    On n’entre pas en chaussures, jamais ! Prévoir chaussons, sandales, babouches, tongs, clap-claps…plutot que pieds nus ou en chaussettes qui, même en laine épaisse, peuvent se mouiller dans la cuisine ou dans la salle de bain, et ne pas arranger votre rhume si le sol est froid.
  • sac de couchage qui s’ouvre sur toute la longueur (ou au 3/4 de la longueur) pour faire couette couverture. (pas de sac sarcophage de haute montagne ne s’ouvrant pas du tout, à moins d’être une frileuse professionnelle) La température nocturne dans ces hébergements  varie de 12-15°C (refuge) à 18-20°C dans les gîtes. On peut toujours faire varier celle-ci pour un meilleur confort.
  • drap en coton sans élastique (minimum 120 cm x 200 cm) pour mettre entre le matelas et le dormeur
  • petit oreillet de voyage
  • lampe frontale pour bouquiner ou se lever la nuit
  • masque en tissus (absence de volets et pas de nuit de mai à fin juillet)
  • boules Quies (si dortoir ou conjoint RRRR).
  • nounours en peluche (facultatif).