Aurélien Bihr

Aurélien Bihr, “Aurel” (ou Orwellien, comme l’appelle nos clients américains), 37 ans, père de Adrien, 12 ans, qui en est sa réplique miniature, a vécu plusieurs années en Islande après avoir vécu en Scandinavie. Autodidacte, polyglotte talentueux, ce franc garçon est avant tout un coureur… des bois, dans l’âme. Bricoleur, marcheur inépuisable, humeur égale. Rien du viandard, il prépare et mange lui même le poisson qu’il pêche et le gibier qu’il chasse. Il coud pour son fils d’élégants et confortable vêtements en peau de phoque et manie aussi bien l’aiguille avec dextérité sur une tente déchirée sous la neige qui tombe à gros flocons. L’hiver, si il ne prête pas main forte à Gabriel pour restaurer son vieux voilier, il part on ne sait où saisir les plus étranges opportunités de travail à l’autre bout du monde. Nouvelle Zélande, chantier naval en Norvège et récemment il était sur l’île de Malte à bâtir des décors de films pour des russes… Aurélien est le fils adoptif de Fjallabak